AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 interview de mishra

Aller en bas 
AuteurMessage
Ponos
Journaliste en chef
avatar

Féminin Messages : 880
Age : 25

MessageSujet: interview de mishra    Jeu 8 Nov 2012 - 18:44

Interview version image et manuscrite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ponos
Journaliste en chef
avatar

Féminin Messages : 880
Age : 25

MessageSujet: Re: interview de mishra    Jeu 8 Nov 2012 - 18:47

Toute légende se doit de commencer par quelque chose, celle-ci se créa d'un simple jeu de carte, Magik. Une carte, nommée Mishra, rencontra deux Decks de légende que l'on appelait « guildes ». La première de ces guildes fut L'Alpha Légion, hélas celle-ci se dissipa. Néanmoins, dans cette légion il tissa de puissants liens amicaux qui eux, jamais ne se dissipèrent. Par la suite, l'on comprit que les amitiés de ce monde étaient d'indispensables atouts. Puis, Mishra créa son propre Deck en se mélangeant avec d'autres cartes et en créant ses propres règles. Elle devient des années plus tard un combo.
Mais voilà que l'homme derrière cette carte veut prendre sa retraite et arrêter de piocher pour relancer le jeu.

Quelle sera la dernière carte qu'il jouera avant de partir ? La carte du hasard sera-t-elle piochée ? Qu'adviendra-t-il de notre vieux joueur ?




Akcmars : Pourquoi jouais-tu à Dofus ? Cela te procurais du plaisir ?
J'ai découvert Dofus à l'ouverture du serveur Rykke-Errel, comme une prémonition. Mishra est mon premier et seul "réel" personnage sérieux sur Dofus.
J'ai pris beaucoup de plaisir à ce jeu, et notamment par le biais des personnes qu'il m'a permis de rencontrer.

Devil-Yaksha : Quels étaient tes motivations pour ta guilde ?
Quand AK a vu le jour, c'était (il faut rendre à César ce qui appartient à César) sous l'impulsion de Flamy. Nous étions quelque peu "désenchantés" de l'expérience Héméra, guilde dans laquelle notre groupe de 5 futurs fondateurs s'était réuni, pour une parenthèse suivant la longue expérience AL (pour 4 d'entre nous). Au départ, nous ne voulions qu'un cadre pour nous réunir, et jouer en petit comité. De fil en aiguille, l'enfant a grandi, bien grandi, au delà de tout ce que j'aurais pu imaginer.

Pandashushu : Qui va reprendre Arrada Kyus?
Arrada Kyus sera mis sous la régence de trois gouverneurs qui se partageront le leadership. A ce sujet, mon titre de meneur est essentiellement honorifique et symbolique, dans la mesure où fondateurs, puis fondateurs et gouverneurs, ont toujours régi la guilde en oligarchie. Le triumvirat me paraît le compromis idéal, pour diverses raisons "administratives". La passation de pouvoirs ne saurait tarder, et je communiquerai bien entendu comme il se doit sur ce sujet.


Qu'avez vous prévu pour l'avenir de la guilde?
L'avenir d'Arrada-kyus, à partir de ce moment là, n'appartiendra qu'à ses gouverneurs et membres. A chacun son temps. J'ai une totale confiance en eux pour, en ce qui me concerne, ne faire qu'observer la suite avec curiosité.

Devil-Yaksha : Vos remplaçants seront t-ils au niveau d'Arrada Kyus ?
Comment pourrais-je une seule seconde penser qu'il en sera autrement ? J'ai toujours vu Arrada Kyus comme un monolithe où chaque pierre avait sa place dans l'édifice. J'ai foi en chacun pour gérer la suite.

Que pensez vous laisser derrière vous après votre arrêt ? Pensez vous qu'il y aura toujours une trace de vous dans l'histoire de Rykke Errel ?
Je laisse des souvenirs. J'espère laisser une bonne impression malgré mon caractère entier et parfois un peu bourru. Les gens qui me connaissent bien savent que, finalement, je ne suis pas un mauvais bougre. Enfin, je laisse une guilde qui, quant à elle, laissera des traces bien plus imposantes dans le grand livre des légendes de Rykke-Errel, qui n'en manque cependant pas d'autres.


Qu'elles sont les souvenirs les plus marquants de ce serveur que vous emporterez avec vous ?
Il y en a tant que je vais opérer une sélection draconienne, sans autre ordre que celui dans lequel ils me reviennent à l'esprit:
la victoire au Goultarminator II et le parcours au III, l'ambiance pendant les épreuves communautaires après des discordes préalables sur JOL, etc (Dallas...)
La réalisation de l'ocre de Cruor, premier interserveur quoi qu'on en dise. (et si on pouvait éviter de revenir là-dessus... ^^) et point d'orgue de l'aventure ALienne.
La création de notre guilde et tout ce qui en a suivi : les bons et les mauvais moments font partie intégrante de moi et, croyez-moi, je n'aurais rien voulu vivre d'autre que l'expérience AK.
Le meilleur est retracé dans la vidéo de Miyuki sur le farm des pains.
Un seul mot "AWESOME".
Le pire est sans doute d'avoir perdu un acolyte, mais ce n'est plus de l'ig.

Comment pensez vous que votre guilde va évoluer après votre départ ?
Bien. J'ai toujours envisagé cette guilde à l'instar de la vision de Kuroro Luciruful de sa brigade fantôme. (Lisez Hunter X Hunter, le meilleur manga qui existe!). Je n'ai donc pas une seule seconde la prétention de penser qu'elle ne puisse faire au moins aussi bien sans moi.

D'où viens cette envie d'arrêter ? Qu'en pense vos proches ?
Elle vient sans doute à la fois d'une lassitude face au manque de contenu sur Dofus, même si j'en ai moins fait le tour que quelques joueurs bien plus acharnés que moi au sein de ma guilde et qui n'ont, littéralement, plus rien à réaliser. Ankama est trop mou, à moins que ce ne soit nous qui soyons trop durs...
Elle vient aussi de l'envie de découvrir Wakfu, et d'y réincarner l'AK avec quelques cadres. L'aventure démarre d'ailleurs de manière fort prometteuse. =]
Mes proches sont partagés entre les wakfusiens et les dofusiens. Je pense que tous respectent mon choix. Je reste attaché à toute ma petite communauté.

Qu'avez vous pensez de la suppression des Épreuves Communautaire ?
C'est, à mon sens, à la fois une erreur monumentale de la part d'Ankama et une déception bien plus immense qu'ailleurs sur Rykke-Errel. Au risque de paraître très dur vis-à-vis d'AG, je n'y vois qu'une manifestation assez honteuse de la flemme de renouveler le contenu de celles-ci.
Au moins, les gens qui en ont soupé du règne de R-E sur des épreuves d'un nobrain absolu seront contentées.
On peut tout de même objectivement déplorer la perte de cet aspect communautaire, sauf si on appartient, de manière frustrante, à un serveur ne jouant pas le jeu.
Bref, il y matière à GRAND débat, et je vais écourter ma réponse.


Vous avez connu les plus grandes légendes de ce serveur, qu'avez vous a en dire ? Avez vous toujours des contacts avec eux ? Quel place leurs donnez vous dans votre vie sur ce serveur ?
Je présume que cette question démarre par mon palmarès des légendes. J'espère qu'il ne froissera aucune susceptibilité. Dans un pays où nous sommes parfois 60 millions de sélectionneurs de foot, il est sujet à caution. Je ne détiens pas la vérité, donc ayez l'obligeance de garder vos pierres si ma liste ne vous convient pas. Elle n'est que l'expression de ma vision subjective du serveur.
Je dénombre en fait, pour des raisons différentes, 4 légendes dont j'ai pu croiser la trajectoire.
Cruor "le divin". Figure de proue d'un début de serveur mémorable, il a su instiller une dynamique et créer un personnage qui est resté dans l'inconscient collectif. Par ailleurs, jouer dans une guilde comme l'AL est une expérience qui vaut le détour. Merci pour ces moments.
Light-Zeus. Il était le pvp. Et personne ne l'a depuis surpassé de mon point de vue.
Deymonya. Vous pensez sans doute, "Mais que de sacrieurs!". En même temps, ce troisième larron a repoussé encore plus loin que l'imaginable bon nombre de défis pvm que beaucoup auraient écarté avant même de les envisager réellement.
Mieux que quiconque, sur ce sujet précis, il incarne mon adage préféré, que l'on doit à Mark Twain: "Ils ne savaient pas que c'était impossible. Donc, ils l'ont fait."
Baal/Kimis: le top ladder pré Shatofu, le milliard de Kama, ce sont des choses qui, même si d'aucuns les classent dans les stigmates du nolifisme ou du kikitoudurisme, marquent les esprits et concrétisent une forme d'excellence au niveau du gameplay. Je suis admiratif de ce mélange d'acharnement et de méthode.
Je n'ai hélas que la chance d'avoir gardé des contacts avec ceux qui ne nous ont pas définitivement quittés.,

Après toute ces années passé avec un énutrof appréciez vous toujours cette classe ou regrettez vous votre choix ? Regrettez vous certains choix avec cette classe?
Je n'ai jamais regretté ce choix. L'enutrof est une sous-classe en pvp et un must-have en pvm pour qui sait tirer parti de toutes ses possibilités. (Merci à Cruor pour le build air de l'enutrof au passage!)
Ça me convient très bien.
NB: Je ne joue plus un enutrof mais un sadida sur Wakfu. Là aussi, je présume qu'il y a un temps pour tout!

Qu'est-ce qui a changer dans la guilde en 1 ans?
Les membres mais pas l'esprit .Certains partent semer l'AK sur Wakfu, d'autres, fidèlement enracinés sur Dofus, entretiennent le vieux chêne (sans qu'on ait à dénombrer trop de glands, je présume (désolé)).

Votre influence sur le serveur a-t-elle su rester la même après la première interview qu'on vous a consacré? 
Je suis bien incapable de mesurer mon "influence". Je m'exprime relativement souvent via forum, mais c'est essentiellement pour développer des points de vue, qu'on partage ou pas. Je me suis d'ailleurs souvent enrichi de la qualité de mes détracteurs, pour peu qu'ils argumentent. Je suis notamment gré à Yaki de cela, malgré nos défauts et excès respectifs. 


Akcmars : Est-ce que dofus t'ennuie depuis les dernières modifications ?
Oui, parce qu'après tout ce temps, j'estime qu'Ankama développe une politique molle et fait trop souvent preuve de bien peu de considération pour ses joueurs les plus assidus. Maintenant, je suis réceptif au discours qui veut qu'une telle entreprise, pour des soucis purement mercantiles, accorde davantage de crédit à la masse qu'à une poignée d'acharnés qui déroulent le contenu vitesse grand V

Akcmars : Ne penses tu pas que 15 races c'est déjà beaucoup ?
Je pense que ça stigmatise surtout le principal défaut d'Ankama, qui consiste à balancer des nouveautés alors que le contenu précédent n'est pas satisfaisant, voire tout à fait bancal. La politique d'AG, c'est, de mon point de vue, un peu comme rajouter des étages à la Tour de Pise en somme.

Pensez vous faire partie des légendes du serveurs?
Si je m'en réfère à mon propre palmarès ci-dessus: non. Ce serait, du reste, honteusement vaniteux de ma part de m'autoproclamer ainsi. Si j'ai su gagner l'estime de quelques joueurs par ce que j'ai accompli, j'en suis heureux mais rien de plus. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, puisque j'ai sans doute tendance à rédiger de manière pompeuse voire, avec emphase, je suis, sous certains aspects, quelqu'un d'assez simple finalement.
J'espère donc simplement avoir été un bon compagnon pour ceux qui m'ont côtoyé, et un meneur juste et fidèle pour mes guildés en particulier. L'important, dans un jeu, c'est pour moi de s'amuser, pas de figurer au Hall of Fame.

Pensez vous revenir? Si oui pour quoi faire?
Non. Pour deux raisons.
La première, c'est qu'une page n'est mieux tournée qui si l'on n'envisage pas d'y rejeter un coup d’œil. Même si il ne faut, il paraît; jamais dire jamais; mais je pense que chacun comprendra qu'au moment de partir, on est aux antipodes de penser à revenir. La deuxième, c'est que ce serait fort irrespectueux envers les gens à qui j'envisage de passer le relais.


Avec qui allez vous garder contact en jeu?
Avec quiconque le souhaitera. Dofus m'a rendu riche des personnes que j'y ai croisées. Il y en a tant, et pourtant je ne suis pas rassasié. J'ai toujours autant de plaisir à échanger avec de nouvelles têtes...
De même, je ne m'interdis pas de repasser pour saluer quelques connaissances ou échanger. Disons que je serai en retrait, voilà.

Après toutes ces années de jeu , avez vous un regret ou quelque chose que vous auriez aimez accomplir?
Absolument aucun. Je dirais même que la plus dure de mes décisions en tant que meneur a été celle qui m'a donné le plus de satisfaction, une fois l'orage passé. Mais non, vous n'en saurez pas davantage sur le sujet. 

Avant Arrada: comment choisissiez vous vos guildes avant ? 
Une fois vraiment lancé dans le jeu, car il ne faut pas oublier que j'ai tout découvert sur Rykke-Errel, disons que j'ai privilégié deux critères: d'une part, les affinités, et globalement une forme d'amitié ; et , d'autre part, le jeu organisé. C'est sans doute une déformation professionnelle, mais, autant au niveau de l'attachement, je suis inconditionnel et irrationnel, autant, au niveau du jeu, j'opère des choix raisonnés.

Jouez vous a wakfu ? Qu'en pensez vous ? Arrêtez vous dofus pour ce jeu ?
Je joue à Wakfu, participant à ce nouveau chapitre de notre épopée de manière indirecte essentiellement. Le jeu était très prometteur, avec une grande liberté laissée au joueur d'interagir avec son environnement via l'écosystème et la politique. Finalement, Wakfu a relativement mal évolué, la faute à des devs laxistes et à un studio encore plus autiste dans sa communication que sur Dofus. Le jeu se résume essentiellement à du farm et du relationnel. Bref, il évolue tel un Dofus-like, à croire que c'est le dessein de Tot notamment. Néanmoins, la guilde occupe une place de choix sur Wakfu, un des points positifs de ce jeu étant que, contrairement à Dofus, il est quasiment impossible d'y réussir seul, et notre esprit de cohésion y brille donc d'une lueur plus flagrante encore que sur Dofus. J'arrête en effet Dofus pour suivre les AK Wakfusiens.


Avez vous un rôle important dans wakfu ?
Dans Wakfu, j'ai essentiellement un rôle médiatique que je me suis moi-même forgé. Ceci ne signifie pas que je ne joue pas, mais mon temps de jeu est relativement optimisé et réduit.

Avez vous déjà connu une guerre entre guilde sur le serveur ?
Des hostilités oui, de là à parler de guerre, non. De ce côté là, la situation sur Wakfu est assez différente, dans la mesure où certaines guildes sont, dans des registres différents, relativement agressives, au point de créer parfois une telle anarchie ig que les CCM mettent "les pieds dans le plat".

Pandashushu : Quelles leçons vous ont apportées Dofus?
Que le cœur d'un MMORPG est autant son aspect social et communautaire que le contenu niveau gameplay. Ce n'est, bien sûr, qu'un avis personnel.

Snakeboss : Comment trouvez vous que le jeu a évolué ? En bien ou en mal ? Êtes vous nostalgique du jeu d'il y a quelques années ou, au contraire trouvez vous que Dofus s'est amélioré?
Ni l'un ni l'autre, je le dis sans tristesse ni mélancolie mais Dofus m'indiffère désormais. Je trouve que ce jeu n'évolue plus vraiment. Il faut dire que la plupart de mes acolytes ont fait "le tour de la question". Je garde les bons moments, et il y en a eu pléthore.

Illusion/Masmwale: Si vous deviez faire un point sur votre aventure sur Rykke Errel, qu'est ce que vous diriez/vous viendriez à l'esprit ?
Have fun, ce jeu vaut le coup d'être joué. Mais même les meilleures choses ont une fin.


Illusion/Masmwale: "Mishra, est-ce que tu m'aimes? (h)"
T'es mignon mais je préfère de loin les demoiselles, surtout les sadidettes!

Illusion/Masmwale: Qu'est-ce que représente l'esprit du serveur, de Rykke Errel pour vous, ou plutôt, ce qu'a pu représenter ?
Plein de pains!

Illusion/Masmwale: Et si de là où vous serez, vous lèverez toujours la patte pour nous ?x')
Je suis toujours celui sur qui on peut compter.

Fekasatete : Quelle est la ou les guildes que vous avez le plus apprécié ?
Arrada Kyus, Alpha Legion, une tendresse particulière pour Black-Thunder et ma première guilde "Les artisans en Or"

Que pensez vous des réactions du peuple joliens après avoir annoncé votre retraite en temps que meneur ? Êtes vous déçu ? Vous attendiez vous à autre chose ?
Il y a eu des réactions ? Si ça se réfère aux hululements et aux grognements des frustrés chroniques qui se reconnaîtront sans doute, je laisse aboyer, gratter à la porte, sans jamais l'ouvrir bien évidemment. Non. Pourquoi devrais-je l'être? ; Non plus.

Pourquoi beaucoup de membre de la guilde sont partis ?
Parfois, pour des soucis de croissance, il faut élaguer. La nouvelle gouvernance a eu le mérite et le courage de le faire.

Oui, l'avenir vient si vite même si nous n'en savons jamais rien. N'est-ce pas là le plaisir de la vie de ne jamais savoir qui l'on va rencontrer ? Nous jouons tous les jours aux cartes sans nous en rendre compte, nous prenons des décisions et nous les mettons sur la table en attendant que le hasard agisse, nous sommes de nature joueurs quand il s'agit de notre avenir :
Qu'adviendra-t-il de celui-ci ? Le reverra-t-on sur un jeu évolué par les siècles passés, ou peut-être ailleurs ? Qui sait...




J'ai du monde à remercier donc :
Je remerci tout les intervenants qui apparaisse sur les cartes pour leur message :
Cruor , Hanibal, Arthalis , Athina , Kaamelott, Yaki, Ysteria , Ezyx .

Je remerci ceux qui ont poser les quelques questions dans l'interiew :
Akcmars, Devilyaksa, Pandashushu, Illusion, Snakeboss, Fekasatete .

Je remerci ceux qui m'ont aider pour crée l'interview :
Mishra , Sibelius, Regendorf .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ponos
Journaliste en chef
avatar

Féminin Messages : 880
Age : 25

MessageSujet: Re: interview de mishra    Jeu 8 Nov 2012 - 18:57

Toute légende se doit de commencer par quelque chose, celle-ci se créa d'un simple jeu de carte, Magik. Une carte, nommée Mishra, rencontra deux Decks de légende que l'on appelait « guildes ». La première de ces guildes fut L'Alpha Légion, hélas celle-ci se dissipa. Néanmoins, dans cette légion il tissa de puissants liens amicaux qui eux, jamais ne se dissipèrent. Par la suite, l'on comprit que les amitiés de ce monde étaient d'indispensables atouts. Puis, Mishra créa son propre Deck en se mélangeant avec d'autres cartes et en créant ses propres règles. Elle devient des années plus tard un combo.
Mais voilà que l'homme derrière cette carte veut prendre sa retraite et arrêter de piocher pour relancer le jeu.

Quelle sera la dernière carte qu'il jouera avant de partir ? La carte du hasard sera-t-elle piochée ? Qu'adviendra-t-il de notre vieux joueur ?









Oui, l'avenir vient si vite même si nous n'en savons jamais rien. N'est-ce pas là le plaisir de la vie de ne jamais savoir qui l'on va rencontrer ? Nous jouons tous les jours aux cartes sans nous en rendre compte, nous prenons des décisions et nous les mettons sur la table en attendant que le hasard agisse, nous sommes de nature joueurs quand il s'agit de notre avenir :
Qu'adviendra-t-il de celui-ci ? Le reverra-t-on sur un jeu évolué par les siècles passés, ou peut-être ailleurs ? Qui sait...





J'ai du monde à remercier donc :
Je remerci tout les intervenants qui apparaisse sur les cartes pour leur message :
Cruor , Hanibal, Arthalis , Athina , Kaamelott, Yaki, Ysteria , Ezyx .

Je remerci ceux qui ont poser les quelques questions dans l'interiew :
Akcmars, Devilyaksa, Pandashushu, Illusion, Snakeboss, Fekasatete .

Je remerci ceux qui m'ont aider pour crée l'interview :
Mishra , Sibelius, Regendorf .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: interview de mishra    

Revenir en haut Aller en bas
 
interview de mishra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vidéo] La Légende d'Ignaqua : Interview de Jean-Christophe DRUEZ
» Interview de rafi haladjian
» Mano Solo Interview
» [20032012] Les Super Junior font une interview pour la promotion du Super Show 4 de Paris ~ !
» Interview Ritchie Blackmore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Rykke-Errel :: Le Journal des Erreliens :: Rykke Errel :: Interview individuelle-
Sauter vers: